Couv_234471

Les jours hébétés que nous avons récemment vécus m'ont interdit d'en faire la réclame, par respect et parce que ce n'était pas le moment. 

Mais notre nouvel album, réalisé avec Gaêl Remise, est sorti depuis le 7 janvier : Les heures noires, chez la Boite à Bulles. 

C'est un récit qui - hélas - a fort à voir avec ce qui nous est arrivé. Sauf que nous avions décidé de renverser le "cliché", et d'évoquer en Afrique un terrorisme religieux d'inspiration chrétienne. Ce mouvement est inspiré d'une (sordide) réalité, l'existence en Ouganda et dans les pays limitrophes de L'Armée de Résistance du Seigneur, encore active aujourd'hui. 

Pourquoi ce choix ? Parce qu'il serait trop facile, comme certains essaient de nous le faire croire, de mettre toute la folie religieuse sur les seules épaules de l'Islam. 

La religion comme idéologie totalitaire, legs du 20ème siècle dans un 21ème qui n'en a pas fini avec les démons politiques, est une réalité qui déborde partout, dans tous les pays, tous les continents, toutes les Fois. 

L'Islam semble, aujourd'hui, le terreau des plus grands dangers. Mais qui sait de quoi demain sera fait, si on laisse la bride sur le cheval fou ? 

Notre album tente d'évoquer dramatiquement ces questions, en laissant aussi flotter quelques images de rêve : l'amour, ce surnaturel qui surgit entre deux êtres de chair, l'engagement auprès des autres hommes par altruisme, et, enfin, la quête mystique, quand elle est proche du coeur...

Verso_234471